Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12

Discussion: Le traitement de la douleur dans l'urgence par l'hypnose

  1. #1
    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    146

    Par défaut Le traitement de la douleur dans l'urgence par l'hypnose

    Bonjour,

    L'action efficace de l'hypnose est reconnue dans le traitement de douleurs chroniques mais peut-elle Ítre utilisÈe dans des cas d'urgence ? Est-ce qu'un mÈdecin du SAMU peut accompagner la douleur d'un accidentÈ de la route par exemple gr‚ce ‡ l'hypnose ?

  2. #2
    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    146

    Par défaut

    Oups ! DÈsolÈ, je n'ai pas placÈ le sujet dans la bonne rubrique. ops:

  3. #3
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Messages
    290

    Par défaut Re: Le traitement dans l'urgence par l'hypnose

    je rÈponds quand mÍme

    Citation Envoyé par kairos
    L'action efficace de l'hypnose (...) peut-elle Ítre utilisÈe dans des cas d'urgence ? Est-ce qu'un mÈdecin du SAMU peut accompagner la douleur d'un accidentÈ de la route par exemple gr‚ce ‡ l'hypnose ?
    eh bien j'ai une amie au SAMU qui le fait tous les jours, sur place l‡ o˘ le SMUR est envoyÈ ou bien aux urgences

    dans certains hÙpitaux c'est pratiquÈ au quotidien (ton moteur de recherche t'en fournira assez vite quelques preuves !)
    notamment en pÈdiatrie ‡ Paris ; ‡ Rennes ; ‡ LiËge ; et bien d'autres endroits sans doute (trop peu nombreux il est vrai)

  4. #4
    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    146

    Par défaut

    Merci pour ta rÈponse Castorix. Je pensais qu'il pouvait Ítre difficile d'utiliser l'hypnose dans ces conditions dans la mesure o˘ le patient peut Ítre particuliËrement stressÈ voire agitÈ. Il doit Ítre plus difficile de capter son attention, non ? Je pensais avant tout aux premiers instants lorsqu'un mÈdecin du SAMU intervient aprËs un accident par exemple.

  5. #5
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    yvelines
    Messages
    75

    Par défaut

    bonsoir ‡ tous

    ‡ ce propos,savez vous, si notamment en milieu hospitalier il y a des praticiens non mÈdecins, qui traitent la douleur par l'hypnose?

    pour l'instant j'ai l'impression qu'en thÈorie, seuls les mÈdecins peuvent le faire, mais il est possible que dans la pratique, il en soit autrementÖ

    savez-vous quelque chose ‡ ce sujet ?

    bonne soirÈe
    Myrtille

    "la connaissance s'acquiert par l'expérience, le reste n'est que de l'information" Albert Einstein

  6. #6
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    86

    Par défaut

    En pratique il est frÈquent en milieu hospitalier que des praticiens non mÈdecins utilisent l' HE pour ne pas dire dans la majoritÈ des cas.

    A ma connaissance, Il n'a jamais ÈtË question de rÈserver l'usage de l' HE aux seuls mÈdecins.

    La prise en charge de la douleur est de mieux en mieux structurÈe... il Ètait temps ! dieu Merci.
    " Parler est un besoin, Ecouter est un Art " Goethe. Restez Simple

  7. #7
    Avatar de LENA
    LENA est déconnecté senior member Praticien en hypnose certifié - ARCHE
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    SALLANCHES (haute savoie)
    Messages
    933

    Par défaut

    Citation Envoyé par myrtille
    pour l'instant j'ai l'impression qu'en thÈorie, seuls les mÈdecins peuvent le faire, mais il est possible que dans la pratique, il en soit autrementÖ

    savez-vous quelque chose ‡ ce sujet ?
    Eu Ègard aux "Èchos" des hÙpitaux de la rÈgion;.... en fait, si le patient en fait la demande, cela peut Ítre fait par un thÈrapeute avec l'accord du mÈdecin "chef du service concernÈ".... si cela doit se faire dans l'enceinte de l'hÙpital ....!!

    Cela dÈpend donc en grande partie de "l'ouverture d'esprit" dudit mÈdecin

    1/ envers l'H.E.
    2/ envers le fait que ce soit un "simple" hypno qui pratique... :wink:

    Sinon... ‡ ma "connaissance" ...(et Áa n'engage que moi) ce n'est pas "encore" interdit par la Loi... :wink:

  8. #8
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    86

    Par défaut

    Bonne remarque kairos ,

    - Que ce soit lors des urgences hospitaliËres ou prÈ-hospitaliËres (interventions SMUR), l'hypnose trouve un champ d'application peu dÈveloppÈ mais particuliËrement intÈressant et prometteur.

    - La transe classique n'a ici pas sa place : comment demander ‡ un patient incarcÈrÈ dans son vÈhicule de penser ‡ une agrÈable promenade en montagne !!! Il est cependant possible d'Ítre efficace en adaptant certaines techniques de communication ‡ cet environnement particulier.
    " Parler est un besoin, Ecouter est un Art " Goethe. Restez Simple

  9. #9
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    86

    Par défaut

    pour illustration voici qlqs modalitÈs d'utilisation de l'HE lors d'interventions du SMUR.

    -Les interventions smur, applications pratiques
    Toute altÈration de la conscience traumatique et/ou mÈdicale ainsi que les Ètats de dÈtresse vitales constituent des contre-indications ‡ la technique.

    -Les interventions primaires:
    L'Ètat psychologique du patient-victime, ne lui laisse pas toujours la possiblitÈ d'Èvoquer des souvenirs agrÈables et cela se conÁoit aisÈment. Une transe "classique" est dËs lors inenvisageable.
    Dans ces situations, c'est le comportement du mÈdecin et de l'Èquipe qui l'entoure qui va pouvoir influencer en mieux (ou moins bien) l'Ètat psychologique du patient.
    Il s'agira donc dans ce cas prÈcis
    - d'obtenir le maximum de calme dans les mouvements des Èquipes (comportement non verbal),
    - d'Èviter les expressions du type "la jambe est explosÈe" !!, "Áa pisse la rage" !!, "le scope dÈconne encore" !! comme il est parfois habituel d'entendre (comportement verbal),
    - d'expliquer au maximum les gestes pratiquÈs (pose de voie veineuse, mise en place du scope ...).
    Il semble en effet que le patient-victime soit dans un Ètat proche d'un Ètat de transe du fait du traumatisme en cours. On note dans cet Ètat particulier une rÈceptivitÈ acutisÈe ‡ tous les messages. On comprend dËs lors que si ces messages sont perÁus comme menaÁants ou anxiogËnes, l'angoisse se trouvera accrue. Dans le cas inverse, il est possible d'induire un Ètat de confiance et de confort (relatif) favorable pour la victime et secondairement pour l'Èquipe soignante.

    Les interventions secondaires:
    Dans ce cadre de transport de patients dont l'Ètat clinique est stabilisÈ, l'utilisation d'une transe "classique" peut se concevoir. Le sujet de la transe sera ÈvoquÈ au cours de la conversation qui se dÈroule de faÁon usuelle dans les camions du SAMU.

    Dr PH RAULT.
    " Parler est un besoin, Ecouter est un Art " Goethe. Restez Simple

  10. #10
    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    146

    Par défaut

    Merci beaucoup Pretet pour l'extrait que tu as citÈ. Je n'avais pas trouvÈ cet article dont voici le lien vers le texte intÈgral : Hypnose Èricksonienne et interventions smur.

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Se Lancer Dans L'hypnose
    Par KARINE26 dans le forum Forum Hypnose
    Réponses: 9
    Dernier message: 31/01/2008, 16h55
  2. efficacité incontestee dans la douleur
    Par Isabelle63 dans le forum Forum Hypnose
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/11/2006, 23h06

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •